LES VRAIES caractéristiques techniques du D800

Le D800 remplace donc le D700 par un boîtier basé sur un châssis-coque en fonderie de magnésium, garni de nombreux joints et protections antiruissellement. Nikon est parvenu à alléger le D800 d'une centaine de grammes par rapport à son devancier : un exploit dans cette catégorie !

Capteur

Il fait appel à un nouveau capteur 24 x 36 de 36 Mpix, selon toute apparence d'origine Sony et basé sur la technologie Exmor, une garantie de faible bruit et de dynamique étendue (les caractéristiques "per pixel" devraient être très proches de celles de la version APS-C 24 Mpix du Nex7).
La plage de sensibilités s'étend de 100 à 6.400 ISO (50 à 24.800 ISO en L et H). On peut s'attendre à une image totalement dépourvue de grain à 1.600 ISO en A2 (les performances du capteur APS-C 24 Mpix sur un format plus grand autorisé par la définition record).

Vidéo

Ce capteur délivre de la Vidéo Full HD 1080p en 30, 25 et 24 i/s. Il y a une prise pour casque de contrôle et enregistreur PCM. La sortie HDMI propose un flux vidéo non compressé, comme celui du D4. Toujours comme le D4, il autorise le réglage du diaph en cours de tournage. Et bien sûr l'AF à détection de contraste assure le suivi d'un visage si nécessaire. Le D4 offre 3 formats de recadrage, le D800 2 seulement.

Visée, AF…

Le D800 dispose d'un viseur 100%, correction attendue du viseur du D700, mesuré à 93% seulement. Il intègre le processeur Expeed 3 ainsi que les nouveaux modules AF et de mesure de lumière du D4, ce qui veut dire collaboration entre la reconnaissance de scène et de visage et l'AF dynamique, mesure de lumière sur 91.000 points RVB, AF 51 collimateurs sensible jusqu'à IL -2 et doté de 11 plages fonctionnant à f/8 (la plage centrale est en croix jusqu'à f/8). Son écran est le classique TFT 8,1 cm de diagonale et 920.000 points.

Autres caractéristiques

La cadence est de 4 i/s en 14 bits (Raw compressé sans perte) et de 6 i/s maxi avec la poignée-booster.
L'enregistrement s'effectue sur carte CF et SD. Pas de format XQD supporté donc comme son grand frère le D4. Il offre la compatibilité avec le module WiFI WT-4 (mais pas avec le nouveau module WT-5 du D4) ainsi qu'une interface USB3.
Il y aura bien une version spéciale "très haute résolution" dépourvue de filtre anti-aliasing, dont le coût sera plus élevé d'environ 10 % (lié à la petite série). Nous ne savons pas si cette version sera présente en même temps que le D800 normal ou si elle ne sera proposée que sur commande, via réseau spécifique.

QUID du PRIX ?

3.000, 4.000, 5.000 dollars... et allons-y, qui dit mieux ? Nous avons vraiment tout lu, sur les Forums. Bien que Nikon-France nous ait refusé quelque information que ce soit (même le nom de l'appareil ne nous a pas été confirmé!), nous sommes en mesure d'affirmer que le prix du D800 sera, en France, inférieur à 3.000€.
Ne nous demandez pas s'il s'agit du prix de lancement ou du prix de la rue... c'est à peu près le prix, point final.
Quant à la seconde version du D800, strictement identique à la version "normale", mais dépourvue de filtre passe bas, elle serait proposée à un tarif supérieur de 300 à 500 euros environ.

QUAND SERA-T-IL EN VENTE ?

Logiquement... très vite. Les premiers exemplaires devraient apparaître dans les vitrines dans la première quinzaine de mars. Après, seront-ils rares, comme c'est le cas de toutes les nouveautés, ou livrables avec un petit délai... nous n'en savons rien.

Source : Chasseur d'Images