Une sauvegarde qui sera à faire régulièrement....et non une fois par an comme certains le font parfois. Cela vous évitera de perdre à jamais vos photos.

Le concept le plus important à retenir sera la redondance des donnéess (multiplication des supports de stockage) et si possible, leur stockage à des endroits géographiques différents.

Pour ma part, voilà comment je procède pour la sauvegarde des mes photos :

  • Conversion des RAW au format Adobe DNG
  • Sauvegarde des DNG et JPG sur deux DVD. Un utilisé pour le visionnage des photos, le second uniquement en cas de défaillance du premier DVD pour refaire une copie.
  • Stockage dans de petites valises en aluminium pour les protéger de la lumière
  • Sauvegarde des DNG et JPG sur un disque dur de 2To qui ne se sert qu'à cela et qui n'est mis en route que pour le stockage

Mais ma méthode a un inconvénient majeur, tous mes supports de stockage sont au même endroit physique. En cas de feu dans la maison, tout est perdu. Si vos parents n'habitent pas trop loin de chez vous, vous pouvez sotcker un disque dur chez eux. Pour ceux possédant un accès internet à très très haut débit (fibre optique), le stockage en ligne peut aussi être une bonne solution, mais avec des fichiers qui ne cessent de grossir, l'espace de stockage devra vite être très important. Dans mon cas, chaque fichier RAW ou Adobe DNG issu de mon EOS 7D pèse 20Mo !

Les différents supports de stockage

Il existe plusieurs supports pouvant accueillir une sauvegarde, et selon le matériel dont on dispose, on peut faire une sauvegarde :

  • sur un disque dur externe, solution qui est de plus en plus utilisée. Les capacités s’échelonnent aujourd’hui de 200Go à plus de 4000Go sur un seul disque (4To ou 4 Teraoctet)
  • sur d’autres supports amovibles tels que les CD, DVD ou clés USB, si les données à sauvegarder ne dépassent pas un volume trop important. Un CD peut contenir 700Mo de données, un DVD, entre 4.5 et 8Go (suivant qu’il soit simple couche -le plus courant- ou double couche) et les clés USB de 512Mo à 64Go.
  • sur un disque dur secondaire interne


Le DVD est aujourd'hui le support le plus économique en rapport quantité de stockage/prix. C'est donc une solution à recommander.

Cependant, les DVD n'ont pas une durée de vie illimitée : il est donc nécessaire de les re-graver à nouveau, par exemple tous les ans.

La solution la plus rentable à terme donc reste le disque dur.

Les différents risques afférants à chaque support

Le CD/DVD : Longtemps, les fabricants de supports optiques (CD ou DVD) nous ont fait croire que nos données seraient à l’abri pendant des années voire des siècles en étant gravées sur un CD ou un DVD. Or, l’expérience nous prouve que bien souvent, au bout de 3/4 ans, ces supports deviennent quasiment illisibles. Mais une parade existe. de nombreux photographes par exemple stockent leurs données en deux exemplaires (sur 2 DVD par exemple, l’un étant la copie exacte de l’autre). Cela permet d’utiliser un DVD que vous utiliserez régulièrement, tout en stockant la copie, qui ne sera utilisée que pour faire une copie au cas où le premier support serait devenu inutilisable, dans un endroit à l’abri de la lumière et de l’humidité. Ainsi, vous mettez toutes les chances de votre côté pour que ce support soit fiable dans le temps et à l’abri des rayures.

Le disque dur : Dans ce cas, le plus grand risque est la panne matérielle. Du jour au lendemain, votre disque peut ne plus fonctionner du tout, et toutes vos données sont perdues. Mais ces cas là sont rares. Plus souvent, le disque dur « en fin de vie » prévient, en émettant des bruits désagréables et bizarres.

Pour un disque dur externe ne servant qu'à la sauvegarde et n'étant allumé que lors de la sauvegarde, on peut presque dire que la durée de vie du disque sera quasi illimitée, à moins d'un choc.

La meilleure méthode ?

Cette méthode n'a rien d'obligatoire, c'est simplement un exemple de stratégie que l'on peut utiliser si l'on souhaite allier sécurité maximale et coût raisonnable.

1. Créer un dossier sur son ordinateur, qui contient les photos que l'on prend, et que l'on remplit au fur-et-à-mesure.

2. Dès que ce dossier atteint la capacité d'un DVD, le graver en double exemplaire. Le premier exemplaire sera conservé, et utilisé pour accéder aux photos si on en a besoin. Le second exemplaire sera marqué "sauvegarde", et l'étui sera scellé avec un morceau de scotch. On ne touchera à ce second exemplaire qu'en cas de destruction/perte/corruption du premier DVD.

3. Créer une troisième sauvegarde hors de chez soi. On peut par exemple prendre un hébergement web et y envoyer ses photos. On veillera à placer les photos dans un répertoire non accessible par un navigateur pour ne pas que tout le monde puisse y accéder... Une autre solution consiste à graver un 3ème DVD et à le placer chez un ami.

4. Tous les ans, ouvrez vos DVDs "scellés" et utilisez-les comme base pour graver à nouveau toutes vos sauvegardes sur des supports neufs.

Voilà, avec cette méthode, vous serez certain de ne jamais perdre le fruit de votre travail.