Il n'y a pas de spécialement de souci de réglages d'usine, c'est tout simplement que les exigences de certains vont au delà du produit qu'ils achètent, qui est tout simplement réglé comme tout boîtier grand public (dont fait partie l'EOS 7D). Ce boîtier est réglé comme tout boîtier grand public pour amateur averti (expert est plus flatteur) pour recevoir des objectifs de la même catégorie, ouvrant au mieux à 3,5 ou 4 à pleine ouverture, ouverture où un léger décalage de l'AF est imperceptible, noyé dans la PDC.

Or, la prise de vue à pleine ouverture étant devenue une mode, avec une profondeur de champ des plus réduites, et le visionnage au crop à 100%, voire davantage, le plus infime décalage de l'AF, même dans la tolérance de réglage de cette catégorie de produit, devient apparent, voire trop apparent pour les plus exigeants.

Pour anecdote, la limite de tolérance de réglage du tirage mécanique de la cage reflex des boîtiers grand public est de +/- 30 microns, à rapprocher de la taille des photosites des boîtiers les plus généreusement garnis, on peut aisément imaginer qu'un très léger décalage pour la prise de vue à pleine ouverture induit une perte de piqué.

Heureusement, afin de satisfaire la clientèle la plus exigeante, il est possible de transmettre son boîtier au SAV pour procéder à un réglage optimal du tirage de la cage reflex/planéité du capteur, qui peut se faire selon la tolérance de réglage d'un boîtier pro, à +/- quelques microns, le tout parachevé par une bonne optimisation de l'AF, et ceci gratuitement pour un boîtier sous garantie.

Le boîtier de l'EOS 7D bénéficie d'un mode de fixation du capteur qui, au lieu du réglage par empilement de cales d'épaisseur pour approcher du tirage mécanique jugé satisfaisant, est de type flottant, des ressorts se substituant aux cales, permettant d'ajuster avec une précision de +/-1 micron, chose inouie pour un technicien avant de pouvoir bénéficier d'un auto collimateur à balayage laser.

Mon boîtier arrivant en fin de garantie dans 3 semaines et désirant acheter prochainement un téléobjectif dans la gamme L, j'ai préféré prendre les devants.

L'appareil a été envoyé chez Vilma à Paris le 8 février et est revenu parfaitement réglé le 15 février. Une opération gratuite donc (sous garantie) à souligner, car Canon a de ce côté là réellement voulu satisfaire ses clients les plus exigeants, voire les plus chiants !